Stakeholders

Les membres de l’Association des Banques Andorranes et les entités de réglementation et de surveillance

Stakeholders


La place financière andorrane

Andorran Banking regroupe l’ensemble des entités bancaires de la place financière andorrane, représente les intérêts de tous ses membres et garantit les bonnes pratiques bancaires et leur image.

Le système bancaire andorran est formé de 5 groupes bancaires incluant les 6 entités bancaires suivantes :

Andorra Banc Agrícol Reig, SA – Andbank

Né de la fusion, en août 2001, de Banc Agrícol i Comercial d’Andorra, SA et de Banca Reig, SA.

Mora Banc Grup, SA

Fondé en 1958 sous le nom de Banca Coma, il fut nommé Banc Internacional d’Andorra, SA en 1970. Il a adopté son nom actuel en novembre 2011.

Mora Banc, SAU

Fondé en 1952, sous le nom de Banca Mora jusqu’en novembre 2011.

Mora Banc Grup et Mora Banc, SAU

Opèrent conjointment sous la marque MoraBanc et présentent leurs états financiers et autres données sur une base consolidée.

Grup Crèdit Andorrà

Créé en 1949, le groupe a acquis 100 % de CaixaBank, SA le 31 juillet 2005.

BancSabadell d’Andorra, SA

Entité créée en juin 2000.

Vall Banc, SAU

Constituée en 2015 et acquise par J.C. Flowers en 2016, elle est spécialisée dans la gestion holistique du patrimoine de ses clients.

Organismes de réglementation et de surveillance

La Principauté d’Andorre dispose d’organismes de réglementation et de surveillance créés dans le but de répondre aux plus hautes normes internationales.

AFA

L’Autorité Financière Andorrane  (AFA) est une institution de droit public dotée d’une personnalité juridique propre et de la pleine capacité d’agir aux niveaux public et privé. Elle est indépendante de l’administration générale. L’AFA est l’autorité du système financier andorran qui promeut et assure le bon fonctionnement et la stabilité du système financier.

UIFAND

L’Unité d’intelligence financière d’Andorre (UIFAND) est un organisme indépendant qui a pour mission d’encourager et de coordonner les mesures de prévention du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme. Elle a été créée en 2000 sous le nom d’Unité de prévention du blanchiment suite à la loi de Coopération pénale internationale et de lutte contre le blanchiment d’argent ou valeurs produits de la délinquance internationale, suivant les indications du Comité Moneyval du Conseil de l’Europe et les 40 Recommandations du GAFI.

La Commission permanente de prévention du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme a été créée en 2008, dans le but d’améliorer la coordination entre tous les organismes et ministères impliqués dans la prévention et la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, ainsi que d’obtenir une vision pluridisciplinaire et globale pour un processus d’adoption des mesures plus efficace et rapide. Cette commission est présidée par le responsable de l’UIFAND et formée de représentants des ministères de la Présidence, des Finances, de la Justice, de l’Intérieur, de l’Économie, des Affaires étrangères, ainsi que de représentants de l’AFA, lorsqu’il s’agit de sujets qui touchent au système financier, et de l’UIFAND.